Réforme portuaire : "Rouen doit être respectée", pour Nicolas Mayer-Rossignol

)

Suite aux annonces diffusées ce 28 octobre 2020 à la presse par le Ministère de la mer sur la réforme portuaire et la fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris, voici une déclaration de Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie.

« J’apprends ce matin par voie de presse, que le siège du futur établissement réunissant les ports du Havre, de Rouen et de Paris (HAROPA), ainsi que son futur directeur général auraient été choisis et annoncés par le Gouvernement. Ceci alors qu’aucun projet précis d’organisation, de gouvernance et de répartition des emplois de ce futur établissement n’ait été communiqué. Ceci alors qu’aucune ambition réelle en matière d’investissements, notamment pour la transition écologique, le report modal et la compétitivité qui en découle, n’ait été décidée.

Il n’est pas question ici de s’engager dans une querelle fratricide entre Le Havre et Rouen ; bien au contraire, je considère que l’avenir du développement durable de la Vallée de la Seine passe par ce couple, ce moteur à deux chambres que constituent la métropole rouennaise et l’agglomération havraise. Mais je le dis clairement et solennellement : Rouen doit être respectée. Sans Rouen et sa Métropole, il n’y a pas d’Axe Seine possible.

Je demande des engagements fermes et concrets du Gouvernement sur quatre points :

  1. La présidence du futur établissement qui doit revenir à un Rouennais ;
  2. Les emplois qui doivent être préservés, confortés et développés sur le site rouennais ;
  3. Un plan d’investissements massif pour les infrastructures portuaires rouennaises, en particulier pour favoriser le report modal et la transition écologique ;
  4. Une gouvernance suffisamment souple qui inclut les collectivités locales et les acteurs économiques locaux.

Comme Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie, je ne soutiendrai ce projet que si ces quatre conditions précises sont remplies.

J’ai appelé Madame la Ministre de la Mer Annick Girardin, à qui j’ai exposé ma position. J’ai proposé qu’une réunion se tienne prochainement à Rouen (ou en visioconférence selon la situation sanitaire) avec le Premier Ministre, les Ministres concernés et les trois Maires du Havre, de Rouen et Paris, pour échanger sur cet enjeu stratégique, non seulement pour Rouen et sa métropole mais pour notre pays. »

Voir en ligne : https://www.metropole-rouen-normand...